(877) 798-5431
Eating Disorders Anorexia Bulimia Compulsive Overeating at Something Fishy Website
Learn About:
Eating Disorders
Anorexia
Bulimia
Overeating
Binge Eating
something-fishy sitemap  
IN ENGLISH :: EN ESPAÑOL :: EN FRANÇAIS

ED or Diet? :: Anorexia :: Bulimia
Compulsive Eating :: Binge Eating
ED-NOS :: Others :: Exercise :: Books
 
Frénésie Alimentaire

L'élément le plus commun de TOUS les troubles alimentaires est la présence inhérente d'une faible estime de soi

Les gens souffrant de ce trouble souffrent d'une combinaison de symptômes similaires à ceux de la Boulimie et de l'hyperphagie compulsionelle. La victime s'addonne périodiquement à des crises d'hyperphagie incontrôlée, consommant une quantité anormalment grande de nourritue dans une courte période de temps (moins de deux heures), en mangeant jusqu'à l'inconfort. Le poids des victimes est généralement au dessus de la moyenne ou en surpoids, et elles ont plus de difficultés à perdre du poids et à le maintenir dans une fourchette saine. Au contraire des boulimques, les personnes ne se purgent pas après une crise alimenatire.

Les raisons de la frénésie alimentaire peuvent être semblables à celles de l'hyperphagie compulsionelle : les crisent sont utilisées pour se cacher de leurs émotions, de remplir un vide qu'il ressentent en eux-mêmes, un moyen de faire face au stress quotidien et au problèmes de leur vie. La crise de gloutonnerie peut être utilisée pour garder les gens à l'écart, de maintenir inconsciamment un surpoids afin de confirmer la triste croyance de la société que "si je suis grosse, personne ne m'aimera", car les victimes peuvent ne pas se sentir méritant l'amour. Comme pour la boulimie, la crise peut avoir une fonction d'auto-punition pour avoir fait des "mauvaises choses", ou pour se sentir mal dans leur peau.

Une personne souffrant de frénésie alimentaire a des risques accrus d'attaque cardiaque, d'hypertension, de choléstérol, d'affections rénales, d'arthrite, de détérioration osseuse et d'arrêt cardiaque.


Critères de diagnostic
Ce qui suit est considéré comme "le livre de texte" de la définition la Frénésie Alimentaire afin d'aider les médecins à établir un diagnostic clinique. Il ne représente bien sûr pas ce que les victimes ressentent ou expérimentent en vivant avec la maladie. Il est aussi important de souligner que vous pouvez souffrir de Frénésie Alimentaire même si l'un de symptômes ci-dessous n'est pas présent). En d'autres termes, si vous croyez souffri de de Frénésie Alimentaire, il est dangereux de penser en lisant les critères de diagnostic "je n'ai pas ce symptôme, je ne peux pas être l'avoir".

  1. Episodes réguliers de crises d'hyperphagie. Un episode de crise de d'hyperphagie est caractérisé par les deux points suivants:
    • Manger, dans un laps de temps assez court (par exemple en 2 heures) une quantité de nourriture définitivement supérieure à celle que mangeraient la plupart des gens en un temps similaire et dans des conditions similaires;
    • Un sentiment de perte de contrôle sur la prise alimentaire durant ces épisodes (par exemple, le sentiment que l'on ne peut pas arrêter de manger ou contrôler ce que l'on mange et en quelle quantité)
  2. Les épisodes de crise sont associés avec au moins trois de ces points:
    • Manger beaucoup plus rapidement que normalement
    • Manger jusqu'à l'inconfort
    • Manger de grandes quantités de nourriture même sans avoir faim
    • Manger en solitaire car on a honte de la quantité que l'on est en train d'avaler
    • Etre dégoûté par soi-même, déprimé, ou se sentir très coupable de tout ce que l'on a mangé.
  3. Détresse marquée concernant la crise hyperphagique.
  4. Las crises hyperphagiques surviennent en moyenne au moins deux jours par semaine pendant six mois
  5. Les crises d'hyperphagie ne sont pas associées à l'usage régulier de comportements compensatoires inappropriés (comme vomir, jeûner, faire du sport exagérément) et n'a pas lieu exclusivement dans le cadre de l'anorexie ou de la boulimie

de Stephanie...

Ma première mémoire de mon désordre était quand j'avais 8 ans. Une nuit après le dîner I trouvé rummaging par les ordures pour terminer outre de ce que personne d'autre ont voulu. Personne n'était autour. J'étais très réservé à son sujet. Mais était ma voie d'avoir la commande dans ma vie. Mes parents critiquaient toujours qui j'étais et mon corps, en particulier.

Je mangerais dans le secret, gorging avec plus de nourriture que nécessaire, voie au delà du point de sentiment complètement. La culpabilité, l'inquiétude et la crainte s'ensuivraient toujours. Les sentiments de la fureur, de la haine et de détester suivraient; ou dépression grave avec des tendances suicidaires. Vous savez que c'est ironique: Je comprends ma assez maladie pour savoir qu'elle toute provient des issues de la commande (sentiment hors de commande et de nourriture de maltraiter pour la regagner). Mais je suis ainsi hors de commande quand je maltraite la nourriture, cela que ce devient juste un cycle méchant jour après jour après jour.


:: IN ENGLISH :: EN ESPAÑOL :: EN FRANÇAIS ::

:: ED or Diet? :: Anorexia :: Bulimia :: Compulsive Eating ::
:: Binge Eating :: ED-NOS :: Others :: Exercise :: Books ::

back to top Back Home
Copyright ©1998-2014 The Something Fishy Website on Eating Disorders: All rights reserved.
Terms & Conditions, Privacy Policy