(877) 798-5431
Eating Disorders Anorexia Bulimia Compulsive Overeating at Something Fishy Website
Learn About:
Eating Disorders
Anorexia
Bulimia
Overeating
Binge Eating
something-fishy sitemap  


privacy policy
legal stuff
site updates
sitemap
CONTACT

IN ENGLISH :: EN ESPAÑOL :: EN FRANÇAIS

Mental Health :: Voices :: Perception
Mind & Body :: Symptoms :: Questionnaire
Misconceptions :: Diabetes :: Phobias
Genetics and Biology :: WWW.Warning
 
Distortion des Percerptions

Les gens souffrant avec un désordre de manger ont souvent une perception tordue leur corps et personnalité. Lisez également la section sur des voix négatives.

"Ce que je pense de moi... je pense que je suis grosse... je suis un personne horrible... je mérite ceci... c'est ma faute... mes problèmes ne comptent pas... le autres ne méritent pas des troubles alimentaires amis moi je suis différente......"

Il est très commun pour les personnes souffrant de boulimie ou d'anorexie d'avoir une perception déformée d'elles mêmes à des degrés divers. Ce qui est vu dans le miroir ne reflète pas la réalité, et lorsqu'elles comparent leurs traits physiques ou de personnalité avec les autres elles sont des juges très sévères envers elles-mêmes. Une personne souffrant d'anorexie ou de boulimie peut penser en voyant une autre personne : "je voudrais être aussi maigre qu'elle" et peut être bien plus maigre que cette autre personne dans la réalité. Elles peuvent souhaiter d'être aussi intelligentes, drôles ou compatissantes qu'une autre personne alors qu'en fait elles le sont. En définitive, elles ne peuvent pas voir leurs bons côtés, notamment en se comparant aux autres à cause de la faible estime de soi qu'elles ont.

Un bon exemple de perception déformée est le fait de penser en noir et blanc. Penser que les situations ou sentiments négatifs sont la fin du monde et que les situations ou les sentiments bons sont aussi brillants que le soleil. Il n'y a pas de stabilité ou de pensée "normalisée" avec un juste milieu, mais des va-et-vient incessants d'un extrême à l'autre. Le r´sultat de ceci est un comportement non correct pour les autres mais parfaitement OK pour la victime de trouble alimentaire. Un exemple serait "quand je mange je suis une personne abominable qui mérite de mourir, mais quand je ne mange pas je suis la meilleure fille du monde."

Très souvent, les personnes souffrant de troubles alimentaires prennent à mauvais titre personnellement les actions qui se déroulent autour d'eux. Elles peuvent penser que tout ce que dit une personne s'adresse à eux d'une manière ou d'une autre. Par exemple, si au cours d'une conversation de groupe un individu se lève pour se rendre aux toilettes, la personne souffrant de trouble alimentaire peut penser "il est parti parce que je me comporte de façon stupide encore une fois". Il y a aussi le sentiment que "tout le monde me déteste", ou sont à leurs côte simplement par pitié ou par politesse. Les compliments sont pris comme des gestes polis, mais pas comme des compliments réels pour eux-mêmes. Par exemple, si quelqu'un complimente un victime sur ses réussites elle répondra "non vraiment, je suis si stupide. Vous auriez du voir comme j'ai tout raté la semaine dernière"

Les victimes de troubles alimentaires s'écrasent sous la lourde charge de contrôler le monde autour d'elles. Elles peuvent se sentir responsables de faire du monde une place meilleure, veulent guérir les maladies de tout le monde, et lorsqu'elles ne le peuvent pas, elles se punissent avec des remarques pleines de haine envers elles-mêmes et de actions. Il y a souvent un violent désir de contrôler sa propre vie et celles des gens qui les entourent et quand elles ne le peuvent pas elles pensent que c'est injuste et se retournent contre elles-mêmes.

L'auto-critique peut être un autre aspect... les victimes peuvent se blâmer elles-mêmes pour tout ce qu'il leur est arrivé de mal, croyant d'une certaine façon qu'elles l'ont mérité. Par ex. "mes parents ont abusé de moi parce que j'étais un enfant horrible". Ou au contraire, elles peuvent rejeter tout sur les autres et ne prendre aucune responsabilité pour leurs vies. Par ex. "si tu avais été là pour moi, je n'aurais pas vomi".

Les personnes souffrant d'anorexie ou de boulimie ont beaucoup de mal à être optimistes à propos de tous les aspect d'une situation ou de leur vie. Tout semble négatif d'une façon ou d'une autre, ou alors elles trient les aspect négatifs et se focalisent sur ceux-ci. En se comparant aux autres, quelqu'un qui réussit quelque chose est considéré génial, mais la même réussite pour elles-mêmes serait empreinte de négativité et de comment on aurait pu mieux faire. Malgré le fait que le monde ne soit pas vu comme parfait et on ne s'attend pas des autres à l'être, les victimes de troubles alimentaires peuvent avoir de grandes attentes de perfection pour elles-mêmes.

En conclusion, une de plus grandes perceptions déformées de l'anorexique ou de la boulimique est "la vie sera meilleure et je serais heureuse quand j'aurai perdu du poids". Il y a un faux sentiment de contrôle qui est atteint lors du jeûne/restriction, un sentiment de confort durant la crise alimentaire ou un relâchement provisoire des émotions et de la culpabilité durant la purge ...en réalité aucune de ces choses n'est atteinte sauf dans la perception de la victime. Il n'y a pas de lumière au bout de tunnel d'un trouble alimentaire, mêmes si les victimes peuvent penser le contraire. En vérité, la lumière vient avec la guérison

[Merci à Sabrina de la traduction]


:: IN ENGLISH :: EN ESPAÑOL :: EN FRANÇAIS ::

:: Mental Health :: Voices :: Perception ::
Mind & Body :: Symptoms :: Questionnaire ::
Misconceptions :: Diabetes :: Phobias ::
Genetics and Biology :: WWW.Warning ::

back to top Back Home
Copyright ©1998-2014 The Something Fishy Website on Eating Disorders: All rights reserved.
Terms & Conditions, Privacy Policy